Suivez-nous

Musique

Bekar, Squeezie, Wejdene : on écoute quoi cette semaine ?

Publié

le

Le moins de septembre se referme avec une semaine éclectique où se chevauchent plusieurs rookies aux destinées… différentes, entre Bekar, Squeezie et Wejdene. 

Difficile de passer après Damso et son QALF. Et pourtant, il y a encore embouteillages dans les sorties cette semaine, mais tous se retrouvent autour d’un prisme : la confirmation. De Squeezie à Wejdene, en passant par les nouveaux talents de la scène rap française Bekar, Lasco et Squidji, petit tour d’horizon de cette nouvelle florissante de l’industrie musicale.

Bekar – Briques rouges

Seul au milieu d’un immense champ de blé rouge, il est parti construire son univers. Après l’excellent Boréal en 2019, Bekar présente son monde conçu de Briques rouges. On y retrouve dix-huit et pas le moindre featuring : un mal pour un bien selon l’artiste qui y voit une source de détermination, comme il l’a confié à Interlude.

 Wejdene – 16

Phénomène musicale née de son buzz avec “Anissa”, Wejdene découvre la première pièce de sa discographie avec 16. À travers cette sobre fresque où elle navigue en solo, elle présente sa musicalité aux paroles légères et à l’identité décomplexée.

Squeezie – Oxyz

C’est peut-être le rookie le moins rookie de la semaine. Après avoir effleuré tout ce qui était effleurable, Squeezie part à la conquête de l’industrie musicale avec un album personnel, emprunt d’une forte identité. Oxyz s’inscrit au croisement du rap, de la pop urbaine et d’une forte fibre électronique.

 Squidji -Parades

Quatre légères ballades pour découvrir le Parades de Squidji. Productif et en pleine découverte de son ambiance artistique, Squidji progresse, au rythme de ses singles qui exploitent l’entièreté de sa palette artistique. Un artiste à suivre de près, et à découvrir plus en profondeur à travers notre portrait.

VSO – Pool Party

Timing parfait pour le VSO. Alors que les mauvais jours et la grisaille entourent l’hexagone, le collectif festif et énergique vient renouveler la fraîcheur autour d’une mixtape qui sent bon un été qui se termine brusquement. 12 morceaux, des voyages de Los Angeles à Houston et une Pool party qui promet.

 Lasco – L.A.S.

Et si on parlait de Lasco pour conclure ? Le jeune membre des Tontons flingueurs force le passage, un an après 2.6.Z. L’occasion de découvre un monde dressé selon des facettes polyvalentes, où il jongle entre introspection et mélodie, au détour d’une esthétique léchée et admirablement travaillée.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA