Actualités

Damso se confie sur son enfance à Kinshasa

Publié

le

Damso se confie sur son enfance à Kinshasa

Congolais de naissance, Damso a évoqué au Parisien quelques souvenirs de son enfance.

Ce soir soir Damso sera à Bercy devant un public conquis, l’auteur chantera probablement “Kin la belle”, ode à sa ville natale, tirée de son premier album, Ipséité. C’est à travers celui-ci qu’il découvrait le succès à une nouvelle échelle. Dans une nouvelle interview accordée au Parisien, l’artiste belge évoque son enfance à Kinshasa, ses difficultés mais aussi ses beaux souvenirs :

Il y a eu des morts, des tirs, un obus est tombé à côté de moi sur un terrain de basket quand le président est mort. J’ai vu des corps. Cela tirait, je me baissais pour que les rebelles ne nous voient pas. J’ai dû partir à cause des pillages. Mais toute ma vie ne s’est pas passée dans les cris. J’ai aussi de beaux souvenirs en famille.

Celui qui a quitté son pays d’origine à l’âge de 9 ans, avoue aussi ses faiblesses dans ce sublime portrait de Marie Poussel. Il revient notamment sur le moment il a failli abandonner ses espoirs de carrière musicale : « Je buvais de l’alcool pour être sûr de ne pas avoir faim. Vivre dehors, ce n’est pas une blague, je n’étais pas habitué à cela, je venais de Kinshasa où ma famille avait des chauffeurs. »

À lire aussi : La drôle de vie du titre “Amnésie”, encore supprimé des plateformes de streaming

ok