Suivez-nous

Culture

Drake, Rihanna, Kendrick Lamar : un artiste les a imaginé version 80’s

Publié

le

Drake, Rihanna, Kendrick Lamar... Un artiste les a imaginé célèbres dans les années 80

N’avez-vous jamais rêvé de savoir à quoi aurait ressemblé la crème du rap US dans les années 1980 ? Non, évidemment. Mais l’artiste FULALEO l’a quand même fait.

Certains fans sont décidément très talentueux et inspirés. Il y a quelques mois déjà, Stéphanie Macaigne avait fait du bruit avec ses peintures de covers Rap Fr et US, tout comme Playmogang, un autre artiste qui s’amuse à dessiner ses stars favorites sous forme de Playmobil.

Cette fois, c’est un artiste américain du nom de FULALEO qui se prête à l’exercice. Et son art part d’une idée simple : il aspire à dessiner les célébrités d’aujourd’hui dans un style très rétro. Pour cause, il imagine celles-ci dans les années 80, soit 37 ans auparavant. Mais, depuis les 80’s, la mode a bien changé, et le contraste entre le style de l’époque et celui d’aujourd’hui donne lieu à des rencontres… originale.

On se retrouve par exemple avec un Drake version coupe afro, chemise à moitié ouverte et épaisse moustache sur le visage. Dj Khaled, lui, ressemble étrangement à un mafieux, cigare à la main. Et ils ne sont pas les seuls à être passés sous le crayon de l’artiste. En effet : Rihanna, Migos, Kendrick Lamar, Childish Gambino ou encore Chris Brown sont eux aussi de la partie.

À LIRE
Shay : « Booba m'a tendu la main et je suis passée à côté »

Un style à part entière

Si le résultat de ces fausses pochettes de CDs est aussi troublant, c’est sûrement parce que l’initiative de FULALEO est unique en son genre. Elle correspond parfaitement aux autres designs du compte artistique de l’illustrateur et représente peut-être le format le plus adéquat à son style de dessins. Tout a été pensé dans le moindre détail : effet rétro avec des marques d’usure, respect des looks kitsch à souhait des 80’s, et une palette de couleurs fluos sortie de Retour Vers Le Futur. Ce n’est donc sûrement pas par hasard que le dessinateur a décidé d’utiliser The 2080s : “Past is the Future” comme nom pour sa série de portraits.

À voir aussi :