Suivez-nous

Musique

«Je touche l’argent à la place de PNL» : comment cet utilisateur a contourné Spotify

Publié

le

«Je touche l’argent à la place de PNL» : comment cet utilisateur a contourné Spotify

Voilà une poignée de jours que les bannis de Spotify, “Amnésie” de Damso et “Tempête” de PNL ont repointé le bout de leur nez (avant d’être à nouveau supprimés). Et ce, grâce à un internaute profitant une faille dans la plateforme streaming. Il s’est confié en exclusivité à Interlude.

« En gros, je touche l’argent à la place de PNL », commente Kobz Binks. Comme ça, ça paraît si simple et si confortable. Et pourtant, l’internaute, qui se présente comme un adepte de la cyber sécurité, a dû contourner une faille chez Spotify pour ressusciter “Tempête” de PNL et “Amnésie” de Damso, bannis des plateformes de streaming.

« C’est le plus gros braquage au monde »

En fait, il a ré-uploadé les morceaux en son nom, pour les rajouter place pour place sur la plateforme. C’est ainsi qu’un certain Kobz Binks vient se glisser au milieu de la tracklist de Le monde Chico. « C’est le braquage du siècle », avait-il exulté sur Twitter après la renaissance de “Tempête”. « C’est une petite faille, poursuit-il pour Interlude, je peux remplacer un son par un autre. »


L’utilisateur doit quand même slalomer entre les signalements des auditeurs et les bans de Spotify. « Ils ne l’ont pas capté, précise-t-il lorsqu’on lui demande si Spotify arrive à détecter l’anomalie. Par contre, le son a été supprimé de mon profil, donc de l’album aussi car quelqu’un l’a signalé et que c’est un son banni ». Un parcours du combattant. Il rassure : «Du coup, je le remets ce soir».

“Tempête” de PNL re-disparaît

Au-delà de ressusciter des sons écartés par la plateforme streaming, Kobz Binks profite également des revenus générés par ces morceaux. Et ça monte très vite. « Les données datent du 21 décembre mais j’ai tapé 30 000 streams, souligne-t-il. Pour Spotify, on va dire qu’on reçoit 5 euros par 1000 streams, je te laisse imaginer le montant ». Environ 150 euros, initialement dédiés à PNL. De quoi faire gonfler son compte Spotify à 45 000 auditeurs par mois.

Depuis, les sons ont à nouveau été supprimés et Kobz Binks a été suspendu de Twitter. S’il reste encore des vestiges de ses anciens morceaux sur la plate-forme, Spotify semble avoir pris les devants pour éviter que quelqu’un ne s’immisce, désormais, dans des tracklists trop confortables.

Cette nouvelle faille vient toutefois remettre en question les débats sécuritaires autour de l’application, alors qu’un autre internaute avait profité d’une anomalie similaire pour s’offrir Damso, PNL et Booba sur un même album.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *