Suivez-nous

Musique

Koba LaD déprogrammé d’un premier festival

Publié

le

Koba LaD : «J'ai réagi sans réfléchir»
@iyadbgx

Après une polémique initiée dimanche, Koba LaD a finalement publié un mea culpa pour clarifier la situation. Il a toutefois été déprogrammé d’un premier festival. 

Update. Le VYV festival, à Dijon, a décidé de déprogrammer l’artiste, prévu le 13 juin, lors de son événement. «Maladresse ou conviction, il en va de la responsabilité d’un artiste populaire, quels que soient son âge et ses positions de ne pas susciter par son comportement la haine à l’égard de l’autre». Cette première déprogrammation pourrait bien provoquer un effet boule de neige, pour le jeune artiste.

Trois autres festivals ont emboîté le pas au VYV festival, MainSquare, Garorock et le Dour festival. Condamnant les «discours haineux», ils ont déprogrammé l’artiste en louant leurs valeurs de convivialité et de partage. Koba LaD reste encore programmé dans plusieurs festivals, dont la plupart ont encore demandé des explications à l’équipe de l’artiste.

Il aura fallu plus d’une journée avant que Koba LaD ne signe un véritable mea culpa sur ses réseaux sociaux. Après une polémique gonflante et dangereuse, l’artiste s’est finalement expliqué, par le biais de son compte Twitter. Pour rappel, il avait partagé, dimanche, l’article d’un infanticide gay, avant de s’enfoncer dans une série d’excuses maladroites.

«Qu’on soit clair la famille : je ne cautionne pas le meurtre et je suis contre l’homophobie, souligne-t-il. On m’avait envoyé l’image d’un homme qui tuait son fils car il était gay. J’étais choqué, parce que c’est une dinguerie, c’est pour ça que j’ai reposté». Il précise ne pas avoir fait attention aux mentions sur la capture d’écran, et notamment le «Bien joué». C’est pourquoi, il l’aurait retiré quelques instants plus tard.

Koba LaD en festival cet été ?

«J’ai réagi sans réfléchir, sans peser les mots et réaliser l’impact de cette capture», tempère-t-il. Il précise, en partageant la capture d’écran d’une note écrite avec son smartphone, qu’il s’agira de sa dernière sortie à ce propos.

À voir, désormais, si cette nouvelle publication d’excuses parviendra à calmer le scandale propagé jusqu’aux festivals où Koba LaD doit se produire dès le printemps. La plupart d’entre eux, s’avouant sèchement en désaccord avec les propos tenus par l’artiste, ont pris soin de contacter son équipe. Aucun n’a, toutefois, officiellement déprogrammé l’artiste.

Dans le reste de l’actualité, il y a une poignée de jours, le compte officiel du Bescherelle taclait Jul sur Twitter. On est passé à côté, mais il faut en parler. 

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *