Suivez-nous

Musique

Le jour où Orelsan a envoyé un clone à sa place à Dour

Publié

le

Le jour où Orelsan a envoyé un clone à sa place à Dour

Dans un épisode d’Épilogue Tour complètement barré, Orelsan et Adrien Lagier narrent comment ils ont envoyé un clone jouer sur la prestigieuse scène de Dour.

Et si le public de Dour n’y avait vu que du feu ? Non, non, impossible. Et pourtant : à en croire la réalisation impeccable d’Adrien Lagier pour le septième épisode de l’Épilogue Tour, ce n’était pas Orelsan mais bel et bien un clone qui a foulé la scène de Dour en 2019. «Pilote d’urgence activé».

Orelsan et son Épilogue tour

Le réalisateur, déjà derrière les clips hallucinants de “Rêves bizarres” et “Discipline” a déployé toute sa folle créativité et son talent pour pondre un épisode plongé dans la science-fiction. On y retrouve Orelsan, flemmard, refusant de se rendre au festival belge et découvrant, par la même occasion, un clone de lui-même dans un carton. Aidé par une machine, il pilote à quelques kilomètres de là le robot, chargé de mettre le feu sur la scène de Dour.

À lire aussi : Dans les têtes (complètement folles) des réalisateurs de “Rêves Bizarres” d’Orelsan et Damso

Nerveux et réaliste, l’épisode est le septième de l’Épilogue Tour, une mini-série imaginée par Orelsan pour conclure l’ultime tournée de son troisième album. À travers 9 petites capsules, il invite proches et artistes dans sa tournée. Plusieurs ont été invités : de Thomas N’jigol à Jonathan Cohen en passant par le talentueux Adrien Lagier.

Dans le reste de l’actualité, 4 ans après la fin de Bloquésl’équipe de la série, parmi lesquels Orelsan, Gringe et Kyan Khojandi, se sont retrouvés dans Un bon moment

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *