Suivez-nous
Pour la série Cocaïne Hippos, Netflix pénètre la Hacienda Napoles de Pablo Escobar et s'inspire d'une histoire d'amour entre un baron de la drogue et ses 4 hippopotames. Pour la série Cocaïne Hippos, Netflix pénètre la Hacienda Napoles de Pablo Escobar et s'inspire d'une histoire d'amour entre un baron de la drogue et ses 4 hippopotames.

Culture

En Colombie, les hippopotames de Pablo Escobar sont devenus un vrai problème

Photo IG @narcos

Publié

le

Pour sa prochaine série Cocaïne Hippos, Netflix pénètre la Hacienda Napoles de Pablo Escobar et s’inspire d’une histoire d’amour entre un baron de la drogue et ses quatre hippopotames.

Durant son règne, Pablo Escobar, le parrain de la drogue colombien, s’est adonné à une activité loufoque et (peut-être) dévastatrice : importer des hippopotames afin de peupler son Zoo. Car le baron du trafic colombien, avant d’être abattu sur un toit de Medellín, en décembre 1993, était aussi un maître des folies.

Au détour de la Catedral, sa prison privée, se trouve sa luxueuse propriété : la Hacienda Napoles. Cette merveille dispose d’un ranch de 20 km2. Lui-même comportant, notamment, un immense zoo avec toutes sortes d’animaux importés des différents continents : girafes, éléphants, lions, oiseaux exotiques, etc, et… quatre hippopotames que, semble-t-il, Pablo Escobar affectionnait tout particulièrement. Et pour cause, selon la légende, l’odeur de leurs excréments couvrirait les cargaisons de cocaïne lors de l’inspection des chiens renifleurs.

Souvenez-vous, Pablo présentait officiellement ses bébés à Félix Gallardo dans une scène mythique de la saison 1 de Narcos Mexico. 

Aussi, la petite histoire derrière le personnage de Quavo dans Narcos.

Les hippopotames de Pablo Escobar : une menace pour l’éco-système colombien ?

Après le décès du patron du Cartel de Medellín, l’avenir des hippopotames a fait l’objet de débats. En effet, aucune structure ne s’est portée volontaire pour accueillir les quatre bêtes. «Quand l’État a confisqué Hacienda Napoles, on a pu replacer les lions et les girafes, explique David Echeverri Lopez, biologiste colombien. D’autres animaux exotiques, comme les rhinocéros, se sont échappés et sont morts. Mais les hippopotames sont très résistants.» Finalement, les hippopotames de Pablo Escobar sont restés en Colombie dans une tentative de “réintroduction”, bien qu’il n’y ait aucun hippopotame à l’état sauvage en Amérique du Sud.

Tentative de “réintroduction” réussie (à excès). En Colombie, les rivières ne connaissent pas la sécheresse. De plus, les champs de céréales et les herbes grasses des pâturages des ranchs alentours constituent d’agréables encas. Ainsi, les quatre bébés de Pablo ont profité de conditions idylliques pour se reproduire. Près de 23 ans plus tard, on compte environ une centaine d’hippopotames en Colombie. «D’ici quelques dizaines d’années, ils pourraient y en avoir plusieurs milliers», alerte le scientifique Jonathan Shurin dans le National Geographic.

Outre le fait que l’animal puisse être un danger pour la population, on s’interroge sur son impact sur l’écosystème. Certains scientifiques s’inquiètent. En effet, leurs excréments augmentent la quantité de nutriments dans plusieurs lacs ce qui contribue à la prolifération d’algues et de bactéries qui peuvent être dévastatrices pour les espèces aquatiques. De plus, du fait de leur taille, ils détruisent les rives des cours d’eau, affectant leur circulation.

D’autres chercheurs s’enthousiasment du rôle bénéfique que l’animal pourrait avoir sur l’éco-système. Selon eux, les hippopotames remplacent les méga-herbivores disparus et pourraient être utiles aux plantes. Malgré cette possibilité, les scientifiques s’accordent tout de même sur un point : il faut que cette croissance exponentielle cesse. Pour ce faire, ils envisagent la contraception des animaux laissés par Pablo Escobar.

Netflix s’inspire à nouveau du narco-trafiquant pour Cocaïne Hippos

L’histoire est folle. Et inspire Netflix. Après avoir spectaculairement retracé l’histoire du patron du Cartel de Medellín dans Narcos, la plateforme souhaite à nouveau faire parler de Pablo Escobar à travers son héritage animalier.

Sur un ton bien plus comique que celui de la série épique, Cocaine Hippos suivra un groupe de personnes qui tombent par hasard sur un indice menant à un trésor caché de Pablo Escobar. Dans le rôle principal, Jermaine Fowler (Sorry to Bother You), se retrouve au cœur d’une aventure complètement dingue, remplie de dangereux dealers de drogues, d’anciens détenus et… des hippopotames de Pablo Escobar. Une comédie décrite comme à mi-chemin entre Very Bad Trip et Tonnerre sous les tropiques. Ça promet.

Dans le reste de l’actualité, l’enquête sur la mort de Malcolm X pourrait être rouverte après la diffusion de la série documentaire produite par Netflix.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *