Suivez-nous

Musique

La sublime lettre de la 75e session à Népal

Publié

le

Aujourd'hui, Adios Bahamas de Népal sort en version physique avec 5 morceaux inédits. Une belle occasion pour revenir sur le message d'espoir qu'est diluée par le rappeur entre ses lyrics grivoises. 
© Lucas Matichard

Après la publication du dernier morceau de Népal, “Benji”, la 75e session lui a livré un ultime et somptueux message sur ses réseaux sociaux. 

«C’est un peu bizarre de partager notre peine avec tant de gens, mais je crois que ça nous fait du bien à tous». Avec la sortie de “Benji“, les proches de Népal ont souhaité mettre un terme à sa discographie, afin de respecter sa volonté et ne pas trahir son oeuvre. Dans une superbe lettre, les membres du collectif parisien se sont confiés, à travers une voix anonyme, à la communauté de l’artiste, qui fera désormais résonner son oeuvre.

Sincère, le message évoque d’abord la difficulté de prolonger la vie artistique d’un artiste, qui a laissé un héritage musical parfois complexe à appréhender. «Jusqu’ici, on a toujours vécu le décès d’un artiste du côté auditeur, avec nos peines mais aussi nos ressentis, souvent une certaine amertume de voir l’oeuvre d’une vie dilapidée en produit marketing, best-of, reconstitution de morceaux ou feats imaginaires.» Mais les proches de Népal ont réalisé un éblouissant travail pour rendre son art fidèle à sa propre vision.

«Ces cinq singles sortis tout au long de la semaine sont les derniers éléments qu’il avait prévu. C’était censé être une transition vers la suite, juste quelques morceaux pour vous faire patienter, malheureusement, la vie a fait que ce sera les derniers». Un héritage exceptionnel, à découvrir, puis à redécouvrir, pour prolonger la mémoire d’un artiste virtuose.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 SAS INTERLUDE MÉDIA