Suivez-nous

Culture

Travis Scott imité (presque) à la perfection dans un morceau crée par l’IA

Publié

le

Il y a quelques semaines, l'agence numérique Space150 révélait un titre inédit d'un faux Travis Scott entièrement réalisé par l'intelligence artificielle. 
Photo IG @Space150

Il y a quelques semaines, l’agence numérique Space150 révélait un titre inédit d’un faux Travis Scott entièrement réalisé par l’intelligence artificielle. 

L’agence numérique Space150 a récemment poussé la technologie à son paroxysme en créant une chanson entièrement orchestrée par l’IA. Le programme a intégré l’univers musical de Travis Scott et a construit un titre inédit inspiré des paroles et des mélodies du rappeur, comme le relaye Hypebeast.

Le morceau intitulé “Jack Park Canny Dope Man” s’avère partiellement convaincant. En effet, malgré des lyrics dénuées de sens, le TravisBott recréé avec parcimonie les sonorités de l’original. On est néanmoins bluffé par la cadence paroles/rythmes calquée sur celle de Travis Scott.

Fascinée par le pouvoir de l’IA, l’équipe de Space150 s’est demandé : «Et si nous essayions de faire une chanson – comme une vraie bonne chanson – en utilisant l’IA et en dirigeant l’IA de manière créative ?», déclare Ned Lampert, directeur créatif exécutif chez Space150. «Et nous avons donc choisi Travis Scott simplement parce qu’il est juste un artiste unique, qu’il a un son unique et que tout a une esthétique, à la fois audible et visuelle», explique-t-il à Adweek.

Ce faux titre de Travis Scott est-il inquiétant pour l’avenir de l’industrie musicale ?

Talentueuse, l’IA risque de prendre de plus en plus de place dans le monde de l’industrie musicale. Bien que Ned Lampert se dit impressionné par le potentiel créatif de l’IA, il déclare que le projet “TravisBott” a clairement mis en avant les carences de la technologie. Pour le moment, l’IA serait incapable de gérer un projet créatif de cette ampleur sans une importante supervision humaine.

Néanmoins, vers la fin de 2019 sur le podcast Mindscape, l’artiste canadienne Grimes a parlé de la capacité croissante de l’IA à créer de la musique : «Une fois qu’il y aura une véritable AGI (Intelligence générale artificielle), elle sera tellement plus douée que nous pour faire de l’art». Selon elle, cela arrivera «une fois que l’IA pourra totalement maîtriser la science et l’art, ce qui pourrait se produire dans les 10 prochaines années, mais ce sera probablement plutôt dans 20 ou 30 ans.” En effet, s’il est de plus en plus facile de créer des hits grâce à un programme, on peut s’interroger sur l’avenir de “l’humain” au sein de l’industrie musicale.

Dans le reste de l’actualité, dix-sept ans après avoir obtenu une statuette pour son morceau “Lose Yourself”, Eminem a fait une apparition plus que remarquée aux Oscars 2020. Retour sur les vérités derrière ce show.

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *