Suivez-nous

Musique

Vald l’assure : les morceaux rigolos et le côté clown, c’est fini

Publié

le

Vald : «On essaye de gommer un maximum mon image "bête de foire"»

Quelques jours avant la sortie de Ce monde est cruel, Vald s’est longuement confié au magazine Society, notamment à travers l’image de son personnage. Interlude s’intéresse à une déclaration précisément.

« Je ne veux plus de ça », tranche Vald, lors du dernier numéro de Society. L’artiste, qui sortira son nouvel album Ce monde est cruel vendredi, a livré sa première interview depuis son retour avec le très sombre “Journal perso 2”. Visiblement calme , il a confirmé les quelques prédictions qu’on pouvait entrevoir après son premier clip : Vald veut devenir sérieux. Beaucoup plus sérieux. Et pour ça, il doit forcement décoller son image de trublion, qu’il refuse désormais d’endosser.

« Peut-être que les gens bloquaient trop dessus », indique l’artiste lorsque le journaliste constate la quasi-absence de morceaux “rigolos” dans l’album. « Je suis là pour rassembler le plus de monde possible. Donc on essaie de gommer au maximum mon image “bête de foire”, parce que je pense que c’est une incompréhension: je ne suis pas si ovni que ça, je suis juste un babtou qui rappe. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

TROP GROS LE V 🙆🏼‍♂️ #cemondeestcruel le 11.10.19 @accorhotels_arena le 16.11.19

Une publication partagée par VALD (@valdsullyvan) le

« Je suis tout le temps déprimé »

Aussi, cette nouvelle facette semble plus lui coller à la peau. Vald définit ce nouveau projet comme un « album-exposé pour expliquer pourquoi ce monde est cruel ». Cette volonté d’approfondir des sujets tristes et sérieux cherche à rééquilibrer son personnage, mais aussi, à illustrer son propre mal-être qu’il semble trimballer, y compris au cours de l’interview. « Je suis tout le temps déprimé, constate-t-il, sauf quand je fais de la musique. Quand je fais de la musique, ça me fait rire, et je me dis: “Putain, t’es complètement dépressif, mais quand tu rappes, c’est trop marrant”. Même quand je ris, je dis des trucs dépressifs. »

Ces propos cherchent-ils à appuyer l’ambiance de son album ou sont-ils sincères ? On penche franchement sur la seconde option, qui répond au clip de “Journal perso 2” et, globalement, au nouvel univers que Vald tente de dessiner pour ce nouvel opus, Ce monde est cruel, qui sortira vendredi 11 octobre.

À LIRE
Vald envoie la tracklist de "Ce monde est cruel" avec un feat secret