Suivez-nous

Culture

Visitez la vraie ville des Peaky Blinders en Angleterre

Publié

le

Visitez la vraie ville des Peaky Blinders en Angleterre
Pinterest : Black Country Living Museum

Le Black Country Living Museum, ville-musée dans laquelle a été tournée de nombreuses scènes de Peaky Blinders, est le meilleur lieu pour se mettre dans la peau des malfrats de votre série favorite. 

L’attente pour retrouver Thomas Shelby et tout l’univers des Peaky Blinders commence à se faire trop longue ? Les quelques secondes du trailer de la cinquième saison vous ont laissé sur votre faim ? Alors nous avons peut-être trouvé la solution : visiter la ville-musée du Black Country Living Museum, à une demi-heure de voiture de Birmingham, ouverte au public depuis 1978.

Une réplique plus vraie que nature

En déambulant dans ces rues recréant l’ambiance et l’apparence d’une ville britannique pendant la Révolution Industrielle, avec ses boutiques et ses costumes d’époque, il ne vous manquera plus que la lame de rasoir dans le béret pour vous sentir comme un Shelby. Une réplique de l’époque tellement réaliste et authentique que les lieux ont même été choisis depuis la saison 1 pour tourner de nombreuses scènes de la série. Ainsi, en marchant à proximité du canal par exemple, vous marcherez dans les pas de Cillian Murphy lorsqu’il a feint de descendre de sang froid son ami Danny Whiz-Bang au cours de la saison 1 ; en poussant les portes de la St James’ School, vous entrerez sur les lieux du meurtre du Père Hughues, à la fin de la saison 3…

Alors si l’envie vous prend de vous mettre dans la peau des malfrats de votre série favorite, le Black Country Living Museum semble être le lieu indiqué pour vivre la meilleure “Peaky Blinders Night”. Une ville-musée à quelques dizaines de minutes seulement du vrai Birmingham, où vous est même proposé un “Peaky Blinders Tour”, vous emmenant sur les traces des héros de la série, et de l’histoire vraie du gang. Puis, si vous ne voulez pas traverser la Manche, il faudra attendre le jeu vidéo dont nous vous parlions ici.