Suivez-nous

Musique

Damso revient sur “Amnésie” : «Après l’avoir sortie, je n’étais pas bien»

Publié

le

damso nwaar
© Léo Bigiaoui

Lors d’un entretien avec Le Monde, Damso est revenu sur son morceau “Amnésie” qui a, selon lui, échappé à une certaine “règle” de diffusion.

C’est l’un des titres les plus marquants de sa carrière. Enveloppé d’un story-telling jouant délibérément avec la réalité et une fiction lugubre, “Amnésie”, publiée en 2016 dans Batterie faible est une énigme qui ne sera vraisemblablement jamais résolue. Sa singularité résiderait, selon lui, d’une diffusion qui outrepasse certaines règles imposées par Damso lui-même. En effet, interrogé par Le monde à propos d’une éventuelle auto-censure, le rappeur bruxellois a précisé que ses seules limites de publication résidaient dans son propre ressenti.

Publicité

«J’ai fait des chansons sur tout, je prends juste la décision de les diffuser ou non, explique Damso. D’ailleurs, celle que je ne veux pas sortir, je ne vais pas l’enregistrer en studio.» Toutefois, “Amnésie” a échappé à cette philosophie, comme l’artiste le précise. «Mon studio était alors mon endroit de vie, reprend-t-il. Quand tu vis dans ton studio, tu ne te rends pas compte, tu n’as pas de recul. Après l’avoir sortie, je n’étais pas bien, j’ai fait toute une tournée sans jamais chanter cette chanson. Je n’étais pas en accord avec moi-même.»

À lire également : Booba clashe Mister V et sa réponse est déjà culte

Publicité

Damso : «C’est la seule fois où j’ai manqué de recul»

Et de conclure : «C’est la seule fois où j’ai manqué de recul. Finalement, cette chanson a été retirée des plates-formes». L’explication derrière l’absence de “Amnésie” sur les plateformes streaming a toujours été liée à une question de droits d’auteur : le morceau utilise en effet un sample du morceau “I Heard A Sight” du jazzman français Cortex. Toutefois, Damso semble sous-entendre qu’il pourrait être lui-même à l’origine de cette suppression. Une hypothèse cohérente : l’artiste n’a jamais apprécié la manière dont sa communauté a interprété le morceau.

«J’ai compris qu’artistiquement parlant les gens n’étaient pas prêts, évoquait-il à Genius. C’est bizarre, ils n’arrivent tellement pas à dissocier l’artiste et la vie réelle. Je fais un son, c’est juste un son. Ne cherche pas à essayer de me connaître à travers un son. Si mes parents ne me connaissent même pas vraiment, c’est pas quelqu’un d’autre qui va le faire.»

Publicité

À lire également : la drôle de vie de “Amnésie”, le morceau maudit de Damso

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *