Suivez-nous

Musique

Népal : la traduction de son “Opening” résume le sens de l’album

Publié

le

Cinq nouveaux singles de Népal vont bientôt sortir
© Lucas Matichard

Entièrement en japonais, l'”Opening” d’Adios Bahamas de Népal reflète avec perfection les messages qu’il a incorporés dans son oeuvre. 

Il s’agit d’une introduction charismatique, et très symbolique de l’univers de Népal. Régulièrement inspiré par la culture nippone, l’artiste a préféré supplanter une introduction classique au profit d’un opening digne d’un manga. Après une ambiance abyssale, où entend le rappeur sortir d’un océan profond dans lequel il vadrouillait, une voix japonaise ouvre Adios Bahamas avec un bref monologue. Calquée sur l’univers des animés, cette introduction développe le sens de l’album.

Publicité

Retranscrite en japonais puis traduite par divers sites depuis, de Genius à Paroles.net la tirade initiale admet parfois quelques divergences. La voici dans son intégralité, de la manière la plus fidèle possible

«Résumé des épisodes précédents : après sa dernière mission secrète, Népal profitait d’un soleil éclatant sur une île déserte, purifiant ses émotions et réfléchissant calmement à l’état de Hommes. Il passait son temps libre au coeur de vacances oniriques. 
Cependant, même dans une si bonne situation, n’y a-t-il pas toujours cette peur enfouie au plus profond de notre coeur ? 
Cette peur ne perturbe-t-elle pas ce que l’on veut réellement faire ? 
Si vous contemplez le monde partir en ruines, si vous vous êtes trompé de voie, ne devrions-nous pas progresser ? 
Tout en observant la mer, il se dit qu’il fallait désormais continuer à avancer.
Une nouvelle aventure pour Népal : Adios Bahamas.»

Publicité

À découvrir également : Damso revient sur “Amnésie” : «Après l’avoir sortie, je n’étais pas bien»

Népal : un adieu aux Bahamas

En outre, Népal se souvient de ces “épisodes précédents”, certainement ces anciens projets et ses accomplissements personnels jusque-là, qu’il considère désormais comme acquis. C’est cette sensation achevée qui lui permet de passer du bon temps aux Bahamas, visiblement, qu’on parvient à imaginer sans trop de difficultés au détour d’un paysage idyllique. Mais même au milieu de cette sublime fresque, l’artiste conserve un noeud au coeur qui le force à repartir de l’avant. On peut alors y déceler le mal-être qui enveloppait déjà Népal, et cette volonté de se surpasser.

Publicité

Cette nouvelle aventure, qu’il introduit à l’issue du paragraphe, est en réalité sa plus grande ambition : son premier album. Adios Bahamas, c’est une manière de dire adieu à un paysage qui l’a accueilli pour se ressourcer, mais également pour lui faire remonter ses plus intenses émotions au fond de son coeur, qu’il développe au fil des morceaux de son album. Une parfaite et subtile poésie.

À découvrir également : la grande histoire derrière le clash Nekfeu vs Lunik

Commentaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *